Page d'accueil

La MDPH
...
Qu'est-ce que la MDPH ?

Les Maisons Départementales Pour le Handicap sont des services publics créées par la loi pour l'égalité des droits et des chances, la particilpation et la citoyenneté des personnes handicapées du 11 février 2005.
Elles sont mises en place et animées par le Conseil Général, elles associent : le Conseil Général, les services de l’État, les organismes de protection sociale (CAF, Caisse d'Allocations Maladie), des représentants des associations représentatives les personnes en situation de handicap.

Que peuvent-elles nous apporter et comment bénéficier de ses aides ?

Elles accueillent et accompagnent les personnes handicapées ainsi que leurs proches. La première démarche à adopter, c'est de contacter la MDPH de votre département (liste des MDPH)
Les missions de la MDPH sont décrites dans l’article 64 de la loi du 11 février 2005. Il indique qu’elle « exerce une mission d'accueil, d'information, d'accompagnement et de conseil des personnes handicapées et de leur famille, ainsi que de sensibilisation de tous les citoyens au handicap.

Des équipes pluridisciplinaires évaluent les besoins des personnes handicapées et les accompagnent dans leur projet de vie. Vos droits sont reconnus par la CDAPH la Commissions des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées.
La CDAPH prend toutes les décisions concernant les aides et les prestations à la lumière de l'évaluation menée par l’équipe pluridisciplinaire mise en place au sein des MDPH. Cette Commission est notamment compétente pour apprécier le taux d’incapacité de la personne handicapée, attribuer la prestation de compensation, reconnaître la qualité de travailleur handicapé, se prononcer sur les mesures facilitant l’insertion scolaire, etc.
Les décisions prises par la CDAPH peuvent faire l’objet d’un recours, qui peut être précédé d’une tentative de conciliation. 

Aides attribuées par la CDAPH (MDPH), concernant les personnes atteintes d'une SLA:
  • Aide dans les démarches administratives (carte d'invalidité, de priorité de stationnement, reconnaissance de travailleur handicapé. La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) est délivrée par la MDPH. Elle donne droit à un certain nombre de prestations ou d’aide pour les travailleurs handicapés et leur employeur. 
    Les MDPH ont également comme mission de délivrer les cartes d’invalidité ou de priorité. Les Cartes européennes de stationnement sont délivrées par les Préfectures mais l’instruction des dossiers est réalisée par les MDPH.
  • Allocation pour adulte handicapé et son complément. Cette allocation a pour objet de garantir un revenu minimum aux personnes handicapées pour qu'elles puissent faire face aux dépenses de la vie courante. Elle permet ainsi d’assurer l’autonomie financière de personnes n’ayant exercé auparavant aucune activité professionnelle ou ne pouvant prétendre aux prestations d’invalidité de la sécurité sociale
  • Orientation professionnelle et la formation des adultes handicapés.
  • Orientation en établissement médico-social.
  • Renouvellement de l’allocation pour tierce personne. Cette allocation est versée aux adultes de moins de 60 ans par le Conseil Général. Elle permet aux personnes en situation de handicap d’assumer les frais liés à l’intervention d’une tierce personne pour les aider dans les actes essentiels de la vie quotidienne (*tierce personne ou personnel d'un établissement de soins). Elle a été remplacée par la Prestation De Compensation depuis le 1er janvier 2006. Les personnes qui bénéficiaient de l’ACTP avant 2006 peuvent choisir de continuer à la percevoir à la place de la PCH si elles remplissent les conditions d’attribution.
  • Prestation de compensation du handicap PCH sous forme d'aides humaines ou techniques, d'aménagement du logement ou du véhicule, d'aide financière pour des dépenses exceptionnelles, ou d'aide animalière. Toute personne handicapée âgée d'au maximum 75 ans dont le handicap est survenu avant l'âge de 60 ans peut bénéficier de la PCH. 
Un des principaux apports de la loi de 2005 réside dans la création d'un droit à la compensation, dû par la collectivité, aux personnes en situation de handicap.  Son article 11 (retranscrit dans l'article L.114-1-1 du Code de l'Action sociale et des famille) prévoit ainsi que « la personne handicapée a droit à la compensation des conséquences de son handicap quels que soient l’origine et la nature de sa déficience, son âge ou son mode de vie ».
Ce droit à la compensation est individuel. Il doit prendre en compte le projet de vie de la personne en situation de handicap. En conséquence, la Prestation de Compensation du Handicap (PCH), créée par la loi pour permettre ce droit à la compensation, peut être versée en espèces (pour le paiement des aides humaines par exemple) ou en nature (pour le financement d'aides techniques, l'aménagement du logement...)